Aller à la page Accessibilité
Cœur de Berre

Hôtel de ville

Le panneau de départ est situé sur le parvis de la mairie, Place Jean Moulin.
Il présente le parcours et des photos de ce que vous découvrirez lors de votre balade.

mp3
00:00
/ 00:00

La balade

La balade « À Fleur d’Étang » a reçu le prix de la meilleure mise en valeur de l’identité paysagère au concours 2017 du comité départemental du tourisme qui en assure une large diffusion.
En effet, ce petit circuit donne un aperçu des paysages verts et bleus de Berre l’Etang, de son histoire et son patrimoine. Sur un parcours accessible à tous, seul ou en famille, à pied ou autrement, laissez-vous guider de pupitre en pupitre et vous serez émerveillés par la richesse et la diversité des paysages. Sortez pour mieux connaître et vivre votre environnement et découvrez que vous pouvez approfondir votre visite à domicile, grâce aux QR codes, ou aux supports papiers disponibles dans les accueils publics.

Explication sur les armoiries de Berre l’Étang

JPEGEn 1396, la reine Marie de Blois, comtesse de Provence, accorde à Berre l’Etang ses armes et un écusson.

« De gueules, au lion d’argent, la queue fourchue, armé, lampassé et couronné d’or, portant sur l’épaule une moucheture d’hermine de sable, tirée des armes de BRETAGNE. Au chef parti : au 1er d’azur, semé de fleurs de lis d’or, au lambel à trois pendants de gueules, qui est d’ANJOU ANCIEN ;
Au 2ème d’azur, semé de fleurs de lis d’or, à la bordure de gueules, qui est d’ANJOU MODERNE.
L’écu surmonté d’une couronne murale d’argent soutenue d’un filet au naturel, les cordes et les lièges d’or, se rattachant à une rame du même »

L’hôtel de ville

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu est le point de départ de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : Le couvent des Salins

Le couvent des salins

mp3
00:00
/ 00:00

Yolande d’Aragon, comtesse de Provence, reine de Sicile, duchesse d’Anjou et baronne de Berre, confie, en 1419, aux Dominicains du couvent royal de Saint-Maximin, un privilège sur la bourdigue de Berre et ses dépendances.
En contrepartie : ils s’engagent à célébrer le culte de Marie-Madeleine à la grotte de la Sainte-Baume.

La bourdigue était une enceinte de roseaux plantés au fond de l’étang et permettant une pêche abondante. Un procès va opposer les habitants de Berre aux Dominicains jusqu’à la Révolution Française où les biens du clergé sont vendus.

Le 1er juillet 1715 est décidée par le conseil des Dominicains la construction du bâtiment qui sera appelé par les Berrois « Le couvent des Salins ». Ce bâtiment, avant même d’être achevé, est loué avec la bourdigue à des particuliers.

En 1856, la famille d’Albertas, alors propriétaire, vend les salins, avec le bâtiment, à la Compagnie des Salins du midi, qui y installera des bureaux.
Avec d’autres terrains, il sera racheté en 1992 par la commune de Berre l’Étang qui l’aménagera à usage de Centre Administratif à compter de 2008.
Depuis, on y célèbre les mariages dans la magnifique salle voutée du rez-de-chaussée.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : L’église Saint-Césaire

L’église Saint-Cesaire


Au XIème siècle, l’ancienne ville de « Cadaroscum », bâtie autour de la chapelle Notre-Dame de Caderot, se déplace. Elle se transforme en une place forte avec remparts nommée « Berre ». L’église Saint-Césaire est alors construite.
Saint-Césaire est un ancien archevêque d’Arles qui s’est rendu à Berre l’Etang en 514.

L’église comprend une nef de style roman et 2 travées, une coupole carrée à angles arrondis et une abside en pierre de Calissanne.

Les extensions au XVème et XVIème siècles ont ajouté une travée en style gothique tardif et une tour octogonale.

La foudre ayant détruit le clocher en 1973, il a été reconstruit à l’identique avec une girouette de la paix. Ce nouveau clocher a été inauguré le vendredi 30 avril 1993.

On peut remarquer un cadran solaire et une gargouille portant les armoiries reçues de la reine Marie de Blois, comtesse de Provence, en 1396.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : Le mur des remparts et les salins

Le mur des remparts et les salins

Le mur des remparts

Il s’agit d’un vestige de la double ligne de remparts. En effet, un castrum, c’est-à-dire une place forte est érigée au XIème siècle. Défendue soit par l’Etang soit par des fossés, c’est une véritable petite île qui devient une baronnie vers 1350.

Réputés invincibles, les remparts ne suffiront pas à garantir la victoire lors du terrible siège de Berre l’Etang en 1591. Les troupes du duc de Savoie l’occupent au nom la Sainte Ligue catholique, mais le roi de France Henri IV ramène la paix française en 1598.

Les salins

Vous pouvez les voir derrière vous.
Le peuple celto-ligure devrait sont nom de Salyens à un commerce du sel avec les phéniciens.
A l’époque romaine, le chenal reliant la Méditerranée à l’Etang de Berre est approfondi pour permettre la circulation des galères romaines, et les salins de Berre produisent d’avantage.
Au Moyen Age, les salins appartiennent au seigneur et produisent une grande quantité de sel. Amené par barques et stocké dans des greniers à sel, lorsque les sacs de sel quittent la ville, une taxe au profit du roi, la gabelle est perçue.
Aujourd’hui encore, les salins fournissent 30 000 tonnes de sel industriel par an.
Le sel actuellement produit vient par des pipelines depuis les cavernes de Géosel de Manosque où sont stockées des réserves stratégiques de pétrole.
Les salins sont une zone protégée Natura 2 000, avec de nombreux oiseaux emblématiques du littoral méditerranéen.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : La fontaine Marianne

La fontaine Marianne

mp3
00:00
/ 00:00

Inaugurée le 14 juillet 1893 et située sur la rue de la République, cette modeste fontaine en terre cuite possède un cachet particulier. En effet, le matériau de la terre cuite, couramment utilisé autrefois, était déjà remplacé par des matériaux plus solides quand cette fontaine a été installée. Or elle a subsisté jusqu’à nos jours.
Par ailleurs, cette représentation de Marianne renvoie certes à une allégorie de la république, mais aussi à une tradition provençale explicitée par Frédéric Mistral dans son dictionnaire du Félibrige. Il rappelle que Marianne était le nom par lequel, sous la première république de 1848, on désigna dans le midi la révolution démocratique et sociale.
Cela donna lieu à une chanson la « garisou de la Mariano » la guérison de Marianne datant de 1792 ; c’est la première fois que le prénom de Marianne est associé à la république.
Marianne est donc un symbole national mais avec une signification particulière en Provence.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : Le port Albert Samson

Le port Albert Samson


Le port

La ville de Berre l’Etang a un passé portuaire avec un port celto ligure, puis romain vers le deuxième siècle avant Jésus-Christ, entre la Durançole (Saint-Chamas) et
Saint- Estève. Le port s’est développé au premier siècle avant J-C, pendant la guerre entre César et Pompée qui entrainait le blocus de la ville de Marseille alliée de Pompée.
Un port nommé Port du Passet ou Port des Lices est construit fin XIXème siècle pour exporter les produits agricoles de la vallée de l’arc, permettre l’expédition des produits de la pêche des salins et de l’usine de soude.
Aménagé dans les années 80, il devient Port Albert Samson en 1993.
Port de pêche et de plaisance, il dispose de 180 places, soit 150 places à flot et
30 places sur le parc à sec, il est équipé d’un décanteur moderne dans son aire de carénage. Il possède de moyens de levages et de mises en carénages adaptés pour répondre aux besoins des plaisanciers. Il reste un point de collecte du ramassage des anguilles.
Depuis le 1er janvier 2018 le port relève de la métropole « Aix-Marseille-Provence ».

Albert Samson

Né le 23 mars 1903 en Normandie, il est arrivé à Berre l’Etang en 1923 à la Base d’Aéronautique Navale, d’abord comme mécanicien, puis pilote en 1937. Il s’est installé à Berre l’Etang où il a fondé une famille. Avec pour « couverture » un bureau de transaction immobilière familial, il a coopéré activement à la résistance jusqu’à son arrestation en 1944. Il mourra fusillé le 19 juillet 1944 après avoir refusé toute collaboration avec les Allemands.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : La promenade Serge Andréoni

La promenade Serge Andréoni


L’Etang de Berre

Plan d’eau de 15 500 ha. L’Etang de Berre l’Etang est le plus grand étang salé d’Europe.
Des eaux douces de son bassin versant et des eaux salées de la méditerranée par le chenal de Caronte. Avec l’écroulement du tunnel du Rove en 1962, et l’ouverture de la centrale EDF de Saint-Chamas en 1966, la salinité s’effondre, la flore et la faune disparaissent. Un combat est mené pour sa réhabilitation, notamment avec le GIPREB (Gestion Intégrée, Prespective de l’Etang de Berre).

La Promenade Serge Andréoni

Porte le nom du Sénateur-Maire, Premier Magistrat de la commune de Berre l’Etang, du 19 mars 1989 au 14 septembre 2016. Attaché à l’histoire de la commune et à la réhabilitation de l’Etang. Il a œuvré activement au développement et la transformation de la commune et incarne bien la devise de Berre l’Etang citée par Frédéric Mistral, dans son dictionnaire du Félibrige : « Anen avans, e veiren Berro » - Continuons et nous arriverons à Berre.

L’Esplanade Lucie et Raymond Aubrac

Lucie et Raymond Aubrac ont illustré à la fois une courageuse résistance de la première heure lors de l’occupation allemande mais aussi un engagement pour que « les nouvelles générations vivent et transmettent l’héritage de la résistance et ses idéaux toujours actuels de démocratie économique sociale et culturelle ».
Les époux sont venus à Berre l’Etang rencontrer les collégiens notamment en janvier 2005.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : Les hangars - base aéronautique navale

Les hangars - base aéronautique navale

Le 23 juillet 1918 est prise la décision de créer une école de pilotage d’hydravions qui ouvre le 1er janvier 1919.
De 1926 à 1942 se développe une des plus grandes Base d’Aéronautique Navale opérationnelle où se succèdent une trentaine d’escadrilles.

Occupée par les Allemands en 1942, après 1945, elle dépendra successivement d’Istres puis de Nîmes Garons. Elle a compté jusqu’à 2 000 marins. Mermoz et Saint-Exupéry y ont séjourné ponctuellement.
En 1963 la protection civile affecte deux 2 avions Catalina qui rejoindront rapidement Marignane.

Le 31 décembre 1972 la B.A.N. est dissoute et il faudra attendre la reprise des terrains militaires par la commune de Berre l’Etang pour que le double hangar, témoin de cette histoire, soit aménagé pour partie en complexe sportif avec la piscine Claude Jouve.
Dans les années 1980, certains hangars furent utilisés comme studio de tournage de film. Ils ont également servi d’atelier de construction de décors pour le cinéma et l’opéra.

Claude Jouve : Né le 4 octobre 1929 à Paris, il a vécu à Berre à compter de 1950 et y est mort le 6 août 1996. Il a été distingué pour son engagement pour la résistance Française et pour le sauvetage en mer. Sportif de haut niveau, il a cumulé les médailles nationales et internationales de chasse sous-marine. En qualité de Président de l’association de sauvegarde de l’Etang de Berre, il a lutté pour la réhabilitation de l’Etang et la sensibilisation du public et des enfants à ces enjeux.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : La butte et sa table d’orientation

La butte et sa table d’orientation

En montant sur la butte située en bordure d’Étang, dans le prolongement de la promenade Serge Andréoni, un magnifique panorama s’offre à vous.
Une table d’orientation permet d’identifier le paysage.

Cette table de 180° démarre sur votre droite avec le clocher de l’église St Césaire, lieu d’ancrage de la perspective du vieux Berre. Chaque lieu est ensuite nommé avec un indicateur sur les kilomètres qui nous séparent à vol d’oiseau. Les lieux nommés sont liés à l’histoire de la commune de Berre l’Étang.

La table est complétée par une rose des vents qui indique les directions non visibles depuis le belvédère.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : Le parc Henri Fabre - Côté étang

Le parc Henri Fabre

Le parc

mp3
00:00
/ 00:00

D’une superficie de 3,2 hectares, il offre des espaces ombragés apportant fraîcheur et sérénité, et des aires de jeux pour les jeunes enfants.

Ce parc est aussi le lieu de plusieurs manifestations qu’organise la ville.

Vous découvrirez également un magnifique pigeonnier ainsi que les vestiges de l’occupation allemande de la ville à compter de 1942 : 3 bunkers datant de 1943.

Le panneau situé à l’entrée du parc ; côté avenue Joliot Curie, évoque Henri Fabre, génial concepteur et constructeur du premier hydravion ayant réussi à voler.
Berre l’Etang a rendu hommage à nombreux pionniers de l’aviation avec la dénomination de lieux publics, comme Clément Ader, Louis Blériot, Jean Mermoz, Antoine de Saint-Exupéry et bien d’autres …
Un document récapitulatif est consultable sur le site de Berre l’Etang.

Henri Fabre

mp3
00:00
/ 00:00

Henri Fabre, né à Marseille le 29 novembre 1882 et mort le 28 juin 1984 au Touvet à l’âge de 101 ans, il est un ingénieur et aviateur français.

Il est le concepteur, le constructeur, le metteur au point et le pilote de l’hydravion (alors nommé hydro aéroplane jusqu’en 1913) qui a réussi à s’envoler le premier en 1910.
Le 28 mars 1910, près de Martigues , au bord de l’étang de Berre, face au village de la Mède, Henri Fabre fit décoller son hydravion.
L’appareil a parcouru jusqu’à 800 mètres au-dessus de l’Etang, à faible altitude, et s’est posé sur l’eau : c’était le premier hydravion au monde à avoir décollé de manière autonome, réussi son vol et son amerrissage.

Longtemps inaperçu, cet exploit a connu un retentissement mondial.

C’est tout naturellement à l’intérieur du périmètre de l’ancienne Base d’Aéronautique Navale de Berre l’Etang, que la commune de Berre l’Etang a souhaité rendre hommage à Henri Fabre.

Cette entrée du Parc Henri Fabre correspond au mur d’enceinte de l’ancienne
B.A.N. La reprise des terrains militaires par la commune de Berre l’Etang a notamment permis la création de ce parc. Le dernier vestige du mur d’enceinte peut encore être observé au rond-point de Gordes en prenant à droite la direction de l’avenue de la Base Aéronavale.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : Le Parc Maurin

Le Parc Maurin

mp3
00:00
/ 00:00

Sur un terrain légué par la famille Maurin, ce parc a été créé en 1992. D’une superficie de 2,6ha, il est un espace de détente pour tous, avec ses jeux pour enfants, son magnifique plan d’eau et son jardin botanique consacré aux essences provençales. C’est un havre de paix.

Vous y serez en excellente compagnie avec la statue de Frédéric Mistral, né le 8 septembre 1830 à Maillane où il est mort le 25 mars 1914. Prix Nobel de littérature en 1904 il est membre fondateur du Félibrige qui œuvre pour la sauvegarde et la promotion de la langue provençale, de la culture et de tout ce qui constitue l’identité de la Provence.

LE CHANT DU SOLEIL
Grand soleil de la Provence,
Gai compère du mistral,
Toi qui taris la Durance
Comme un flot de vin de Crau
Fais briller ta blonde lampe !
Chasse l’ombre et les fléaux !
Vite ! vite ! vite !
Montre-toi, beau soleil !
Ta flamme nous rôtit,
Et pourtant vienne l’été,
Avignon, Arles et Marseille
Te reçoivent comme un dieu !
LOU CANT DOU SOULEU
Grand soulèu de la Prouvènço,
Gai coumpaire dÒu mistrau,
Tu qu’escoules la Durènço
Coume un flot de vin de Crau,
Fai lusi toun blound calèu !
Couche l’oumbro emai li flèu !
Lèu ! lèu ! lèu !
Fai te vèire, bèu soulèu !
Ta flamado nous grasiho,
E pamens, vèngue l’estiéu,
Avignon, Arles et Marseille
Te recaupon coume un diéu !

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.


Prochaine étape : La Chapelle Notre Dame de Caderot

La Chapelle Notre Dame de Caderot

Ce monument, le plus ancien de Berre l’Etang tire ses origines d’une possible transformation d’un temple de Mithra, Dieu taureau, en chapelle chrétienne.

Cela éclairerait également la légende selon laquelle un taureau traversa l’Etang à la nage pour se prosterner au pied d’un petit genévrier ou arbre de Cade, appelé Caderot en provençal, sous lequel étaient enterrées des reliques de la vierge Marie, ce qui aurait donné un nom à la chapelle chrétienne des environs du IIIème siècle reconstruite au XIIème siècle.
La chapelle sera partiellement détruite par les Berrois afin d’empêcher la Sainte Ligue, conduite par le duc de Savoie de l’utiliser lors du siège de Berre l’Etang en 1591, puis reconstruite, notamment au XVIIème siècle.

La chapelle connaîtra également un épisode tragique lorsqu’en 1720 la peste fait disparaitre la moitié de la population, soit 1071 personnes enterrées dans deux grandes tranchées sur lesquelles des cyprès ont été plantés. Un mémorial en hommage aux victimes a été érigé dans le jardin de Caderot en septembre 1993. Ces ossuaires font l’objet d’une cérémonie du souvenir le 16 août de chaque année (date de la disparition de la peste en 1721).

Longue de 32 mètres, elle abrite un retable de bois polychrome datant de 1507 avec une statue de la vierge en marbre, un autel, un tabernacle et des stalles sculptées.

Balade à Fleur d’étang

Ce lieu remarquable est à découvrir dans le cadre de la Balade à Fleur d’étang.