Aller au contenu Aller bloc Plan du site Aller à la page Accessibilité
Cœur de Berre Berre Vintage Berre fête la Provence Les Nuits de Berre

Parmi les traditions de Noël, il y a celles de la Provence qui nous tiennent particulièrement à cœur...

...et notamment l’une d’entre elles qui trône sur nos tables avec les treize desserts et régale les petits comme les grands.

Vous l’avez deviné nous parlons de la bûche de Noël, gâteau traditionnel qui reste un incontournable des desserts de cette merveilleuse fête. Mais avant de vous donner la recette un petit peu d’histoire !!

Cacho fio

En Provence, la soirée de Noël commençait par une ancienne coutume qui consistait à allumer une bûche de Noël (calendau, en provençal). Ce rituel présageait le retour du feu neuf, le feu du premier Soleil de la nouvelle année.
La cérémonie avait lieu devant la cheminée avant de se mettre à table pour le gros souper. Le plus jeune et le plus vieux portaient ensemble une bûche d’un arbre fruitier (poirier, cerisier, olivier) pour garantir une bonne récolte l’année suivante et la faisaient brûler durant trois jours et trois nuits.
Lors de l’allumage, la bûche était bénie par le plus ancien à l’aide d’une branche de buis ou de laurier, conservée depuis la fête des Rameaux, et de vin cuit en prononçant ces paroles :

« Cacho-fiò, Bouto-fiò, Alègre, allègre, Dièu nous allègre, Calèndo vèn, tout bèn vèn, Dièu nous fague la gràci de veire l’an que vèn. E se noun sian pas mai, que noun fuguen pas mens »

« Bûche de Noël, Donne le feu, Réjouissons-nous, Dieu nous donne la joie, Noël vient, tout vient bien, Dieu nous fasse la grâce de voir l’an qui vient . Et si nous ne se sommes pas plus, Que nous ne soyons pas moins. »

La disparition des grands âtres met fin à la coutume des bûches qui y étaient brûlées. Mais ce que nous savons c’est qu’à partir du XIXème siècle c’est le dessert que nous connaissons qui l’a remplacé.

source :http://www.tradicioun.org/Le-Cacho-fio

La recette

Testée et approuvée par des berrois !!!

Nous remercions Séverine Bérard pour sa magnifique réalisation.

Bûche de Noël poire et caramel beurre salé

Préparation 30 mn – cuisson 10 mn

Ingrédients

Pour le biscuitPour la crème
4 gros œufs
100 g de farine T65
100 g de sucre
250 g de mascarpone
250 g de ricotta
60 g de sucre
1 poire
5 cuillerées à soupe de caramel au beurre salé

Pour le biscuit
1. Séparez les blancs des jaunes de 3 oeufs. Gardez le dernier entier.
2. Fouettez les jaunes d’oeufs et l’oeuf entier avec la moitié du sucre. Ajoutez la farine. Mélangez pour avoir une pâte homogène.
3. Montez les blancs en neige avec une pincée de sel. Lorsqu’ils sont bien fermes, ajoutez l’autre moitié du sucre et continuez de fouetter les blancs pour les faire meringuer (les blancs vont devenir plus lisses et plus brillants). Incorporez-les à la préparation précédente.
4. Étalez très régulièrement cette pâte sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé ou un moule à génoise.
5. Faites cuire dans le four préchauffé à 180°C durant 10 min.
6. À la sortie du four, retournez la plaque de biscuit sur un torchon propre. Décollez délicatement la plaque et roulez le biscuit dans le torchon. Laissez refroidir 10 à 15 min.

Pour la crème
1. Dans un saladier, mélangez le mascarpone, la ricotta et le sucre avec une fourchette.
2. Pelez et coupez la poire en petits dès.
3. Chauffez légèrement le caramel au beurre salé pour le ramollir.

Le montage de la bûche
1. Déroulez le biscuit et répartissez le caramel au beurre salé (le mieux est de chauffer légèrement le caramel pour qu’il soit un peu liquide et de répartir le caramel en filet sur le biscuit sans l’étaler uniformément). Ajoutez environ 3/5 de la crème et parsemez de dès de poires. Enroulez-le délicatement sur lui même.
2. Une fois le gâteau enroulé, coupez les entames et déposez-le dans un plat.
3. Décorez la surface avec le restant de crème. Décorez avec des petits sujets de Noël.

source : https://www.odelices.com/ - Marie-Laure Tombini, critique culinaire



Accès rapide