Aller au contenu Aller bloc Plan du site Aller à la page Accessibilité
Les Nuits de Berre

1ère édition de cet atelier qui vous aidera à répondre à ces questions sociétales que nous nous posons tous.

Un nouveau rendez-vous qui nous permettra de partager nos regards sur le monde. Nous aborderons des sujets qui nous concernent, nous interrogent, nous touchent.
Des sujets de notre quotidien que nous mettrons en lumière afin de mieux nous informer, de mieux se comprendre et de favoriser ainsi le débat démocratique.

"l’équipe de la médiathèque"

Pour cette première édition rencontre avec Eugénie Bourdeau autour de son film "sa normalité" avec Lucile Notin-Bourdeau, sa fille autiste.

Lucile griffonne entre 50 et 200 dessins par jour avec une rapidité étonnante. Elle dessine n’importe où, dans n’importe quelle attitude et l’ordre de l’exécution semble totalement abstrait.
La voir faire est étonnant, car on ne sait jamais avant la fin ce qui nous attend. Pendant qu’elle œuvre, Lucile parle d’évènements fictionnels ou vécus en vivant les émotions que cela lui renvoie. Souvent, elle raconte plusieurs histoires sur un même personnage en le modifiant au fil du trait, comme si le dessin évoluait sous ses yeux sans qu’elle sache à l’avance ce qu’il va lui raconter.

Parfois, ses dessins ne sont pas finis, par choix, insatisfaction ou distraction, elle en exclue certains éléments avant d’entamer aussitôt une autre feuille.
Elle n’utilise quasiment jamais de couleur et le bic noir reste son outil préféré, le support quant à lui, semble ne pas avoir d’importance pour elle.

Ah oui, j’oubliais, Lucile ne dessine que du figuratif, des personnages,
uniquement des personnages humains. Des accessoires ou des animaux peuvent être rajoutés aux acteurs de ses « histoires », mais le décor est presque toujours absent. Les feuilles volent, s’éparpillent autour d’elle, le trait est précis, vif, compulsif même. Elle est dans le faire et une fois le dessin fini, celui-ci est oublié, elle ne le regarde plus, ne veut plus le regarder et même encadré, elle n’y accorde aucune attention et se prête difficilement au jeu du commentaire.

Une seule envie la poursuit, en faire un autre, encore un autre.

En partenariat avec l’association "L’Œil qui écoute".

Renseignements et inscriptions
Médiathèque - Espace Adulte
04 42 74 93 85



Accès rapide