Aller au contenu Aller bloc Plan du site Aller à la page Accessibilité

Maylis De Kerangal et son roman "Réparer les vivants"

Coup de coeur de l’espace Adulte
Romancière talentueuse, auréolée d’une dizaine de prix littéraires (Prix Goncourt des lycéens 2010 , Grand Prix du Roman de l’Académie française…).
Maylis De Kerangal a vu certains de ses romans adaptés au théâtre et au cinéma.

“Réparer les vivants” est un roman traitant du prélèvement d’organes en vue d’une transplantation cardiaque.
Simon est un jeune havrais de 19 ans, passionné de surf. Au retour d’un week end sportif, c’est l’accident. Transporté à l’hôpital, il est déclaré en état de mort cérébrale.
“Le Cœur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps.”

Ce roman intéressant trace une aventure intime et collective où le Cœur au-delà de sa fonction demeure le symbole de l’amour.
L’auteure nous décrit le monde de l’hôpital, des urgentistes, chirurgiens, patients dans l’attente d’une greffe ,familles qui ont perdu un proche.

Le héros du livre est mort pourtant une vibration intense agite le livre, une pulsation cardiaque rythme le texte entier.

A lire ABSOLUMENT !!!!!!
Photo Catherine Hélie © Éditions Gallimard


"Changeons" album de Giustozzi Francesco

Coup de cœur de l’espace Jeunesse

Une maison flotte sur une mer bleue et calme où vivent paisiblement des poissons.
De tableau en tableau, le voilier maison laisse place à une imposante embarcation dont le système de propulsion éolien est remplacé par une hélice liée à un moteur à combustion.
L’embarcation devient ville et la mer reçoit les rejets de cette ville flottante toujours plus grosse, toujours plus polluante. Les couleurs lumineuses bleu et jaune laissent place au noir, au gris et au rouge. Les seuls espaces de végétations disparaissent.
Mais l’histoire ne s’arrête pas à cette vision apocalyptique de la colonisation urbaine.
Le propos s’inverse. Dans un univers contrôlé, ici un bocal, la ville se dote d’espaces verts. Une vie plus lumineuse, moins oppressante s’installe à nouveau.

Cet album sans texte rend le lecteur témoin des conséquences sur l’environnement du développement urbain. Le propos n’est pas moralisateur. Il laisse le lecteur engager sa réflexion sur cette histoire écologique qui nous renvoie à la problématique de l’état de notre planète. Le message reste plein d’espoir. La situation n’est pas irréversible. Changeons !

Un album graphique très intéressant pour sensibiliser les enfants citoyens à partir de 6 ans.


Mais où est donc Pompon ?

Coup de cœur de l’espace Jeunesse

L’Ours de Pompon se cache dans 44 chefs-d’œuvre du musée d’Orsay. Sauras-tu le retrouver ?
Ce livre suit au fil des pages la promenade de l’Ours blanc Pompon. Cet ours blanc est une grande et belle sculpture de marbre blanc. Il est aussi grand qu’un ours polaire véritable, il mesure 1,60m de haut, 2,50 mètres de long et pèse plus de 2000 kilos. C’est l’œuvre du sculpteur François Pompon réalisée entre 1923 et 1933, elle est au Musée d’Orsay depuis des années. L’Ours blanc s’ennuie et décide de se promener dans le musée et de se cacher dans les chefs-d’œuvre.

Au fil des pages et des fidèles reproductions d’œuvres, le jeune lecteur doit chercher l’Ours Pompon, celui-ci est si bien caché que l’on doit regarder très attentivement pour le découvrir dans un tableau de Gauguin, Courbet, Van Gogh, Monet, ou une sculpture de Clésinger.
Les reproductions sont fidèles en qualité et en couleurs et ce jeu est un prétexte ingénieux pour que le jeune lecteur pose un regard appuyé sur chacun des 44 chefs-d’œuvre. Découvrir l’art de façon ludique belle idée !
Toutes les solutions sont en fin d’ouvrage.



Accès rapide