Aller au contenu Aller bloc Plan du site

Une lagune méditerranéenne

Berre l’Étang possède 15 km de patrimoine naturel en bordure de son étang. Roseaux et cabanes, chevaux, ânes de Provence, taureaux, flamands roses et canards agrémentent ce coin de nature à préserver.

Berre l’Etang est idéalement situé au bord de l’étang de Berre, un plan d’eau de 15 500 ha, le plus grand étang salé d’Europe. Il est sous l’influence des eaux douces de son bassin versant et des eaux provenant de la mer par le chenal de Caronte.

C’est une lagune méditerranéenne profonde. Son important volume et ses échanges avec la mer doivent lui garantir une salinité stable et élevée et lui permettre le développement d’espèces adaptées à ces conditions comme c’est le cas dans l’étang de Thau.
En cela, l’étang de Berre se différencie d’autres étangs littoraux qui, moins profonds, sont plus influencés par les apports naturels de leur bassin versant et présentent du coup une salinité très variable.

Le GIPREB, créé en 2000, œuvre à la réhabilitation de cette lagune notamment au travers du Contrat Étang signé en 2013. A sa signature, 81 actions avaient été prévues et bon nombre d’entre elles aujourd’hui ont déjà été réalisées.

L’étang de Berre est concernée par une Zone de Protection Spéciale et par un Site d’Importance Communautaire, appartenant au Réseau Natura 2000, qui font donc l’objet de protections réglementaires :

  • Les salines de l’étang de Berre pour la conservation de ses espèces ornithologiques,
  • Les marais et zones humides liés à l’étang de Berre pour son territoire composé d’habitats naturels et d’espèces.

Natura 2000 est un réseau européen institué par la directive 92/43/CEE sur la conservation des habitats naturels de la faune et de la flore sauvages (plus connue comme directive habitats), du 21 mai 1992. Il doit permettre de réaliser les objectifs fixés par la Convention sur la diversité biologique, adoptée lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro en 1992 et ratifiée par la France en 1996.

La plage de Champigny

appelée par les anciens la plage des merveilles, se situe sur la route de Saint-Chamas après le hameau de Mauran.

C’est un lieu de détente et de farniente privilégié pour les vacanciers comme pour les habitués. Ses palmiers et son sable blanc sont situés à proximité des vestiges d’un ancien port romain.
C’est ici qu’en juin se retrouvent les défenseurs de la réhabilitation et de la sauvegarde de l’étang pour la traditionnelle Fête de l’étang.
On y retrouve, outre les activités de plage classique, la pratique des sports de voile et de rame.

Un poste de secours est présent sur le site durant la période estivale du 15 juin au 15 septembre :

  • Balisage des zones de baignade
  • Analyses d’eau pour la baignade effectuées par le GIPREB et par l’ARS
  • Contrôle visuel par le Service des Sports
  • Mise à disposition de toilettes sèches

Le port Albert Samson

Il conjugue à l’extrémité Sud de la ville plusieurs équipements et espaces naturels.

  • Un port de plaisance avec 110 emplacements
  • Plusieurs aires dédiées à l’entretien des bateaux
  • Un port de pêche, ses équipements et ses cabanons typiques

Vous pouvez aussi flâner le long des quais aménagés en une agréable promenade arborée et bordée de bancs.

Pour les escales, 5 emplacements peuvent être proposés sous réserve de disponibilités (à vérifier au minimum 48h à l’avance).

Pour les demandes de disponibilités et les renseignements techniques, vous pouvez contacter la capitainerie au 04 42 85 05 04.

Pour tous renseignements administratifs, vous pouvez contacter le service des sports.



Accès rapide